La poterie de Seljnane

L’extraction de l’argile se fait par l’artisane. Dans la région de Sejnane, l’argile est partout, l’artisane n’a qu’à creuser un trou dans le sol pour l’extraire.

La terre est ensuite lavée et débarrassée de ses impuretés, puis malaxée avec des débris pilés de poteries usagées et enfin façonnée à la main. Vient ensuite le polissage effectué avec un coquillage et le séchage à l’air.

Selon la couleur qu’elles veulent obtenir, les potières enduisent à l’aide d’un engobe blanc ou ocre rouge, les poteries avec  des colorants naturels issus de la terre :de l’argile blanche ou ocre rouge qu’elles sont allées chercher dans les collines avoisinantes.

Les poteries et peuvent alors passer à la cuisson qui s’effectue à même le sol, sur des branches séchées. Leur combustible est la bouse de vache.

Enfin, elles décorent leurs œuvres avec des lignes, des points, des croix, des triangles et colorent ces motifs de brun et d’ocre rouge.

L’effet satiné est obtenu en ponçant l’objet à plusieurs reprises avec un coquillage.

La couleur noire des poteries est obtenue de deux façons différentes selon le résultat choisi :

  • Si elles cherchent à noircir l’objet en surface, l’objet une fois cuit est recouvert, encore brûlant, de débris de bois.
  • Si c’est pour tracer de délicats motifs, elles utilisent la poudre de lentisque, cet arbuste que l’on retrouve dans tout le bassin méditerranéen

Ces poteries sont tendres et la cuisson qu’elles subissent semble juste suffisante pour obtenir une semi-céramique ayant une bonne qualité culinaire. En effet, ces ustensiles de poterie primitive font preuve d’une résistance au cours de leurs usages répétés sur le feu, en y faisant cuire les aliments bouillis.

Leur exécution 100% manuelle donne une empreinte humaine à l’objet artisanal. Les matières premières utilisées sont prises directement de la nature et pourraient légitimement donner à ces poteries le label de poteries écologiques.

Ce savoir-faire des potières de Sejnane est désormais classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco.